autobiographie

L’AUTOBIOGRAPHIE

On voit deux mains se dessiner elles-mêmes créant une autobiographie.

“Autobiographie” est un genre récent mais complexe car il a bénéficié d’interactions avec d’autres genres littéraires comme la biographie, les mémoires, le journal intime ou l’autofiction.

Comment définir l’autobiographie? Comment la distinguer des genres qui lui sont proches?

  1. Qu’est-ce qu’une autobiographie ?

  • Selon l’étymologie du mot l’autobiographie correspond à l’écriture de soi entre parenthèses constitue est deux auto soit plus billot os vie plus graphie : graphie.

Le mot est récent il date de 1815 en anglais 1842 seulement en français.

Le spécialiste français de l’autobiographie,

  • L’autobiographie est un genre littéraire qui se différencie du roman par le type de contenu. En effet l’autobiographie repose sur des événements vrai alors que le roman base sur de la fiction.
  1. Les origines de l’autobiographie

  • L’autobiographie est un genre récent. La première autobiographie date du XVIIIe siècle. L’auteur de ce cette première autobiographie est Jean-Jacques Rousseau dans les confessions.
  • Pendant longtemps il est mal perçu de parler de soi. Ainsi la littérature est témoin de ce refus de l’égocentrisme. Ainsi les avoirs sont écrit à la troisième personne du singulier entre parenthèses il. L’autobiographie va marquer une rupture puisqu’elle sera raconter à la première personne du cinq du lié : je.

2 Comment reconnaît ton une autobiographie ?

Philippe le jeune explique à 1975 dans le pacte autobiographique que l’autobiographie est « un récit rétrospectif en prose aucune personne réelle fait de sa propre existence, lorsqu’elle m et l’accent sur sa vie individuelle, en particulier sur l’histoire de sa personnalité. »

Les critères propres à l’autobiographie sont les suivants:

A/La prose

Tout d’abord l’autobiographie est toujours écrite en en prose.

B/Auteur-narrateur-personnage

L’autobiographie a la particularité d’être écrite par une seule et unique personne. Autrement dit, dans l’autobiographie l’auteur, le narrateur est le personnage sont une seule et même personne.

C/Récit a posteriori

Dans l’autobiographie, l’auteur–narrateur raconte a posteriori l’évolution de sa personne. En fait, le narrateur adulte raconte depuis son enfance les événements qui ont marqué sa vie et façonné sa personnalité.

D/Le pacte de lecture

Un pacte de vérité explicite ou implicite est noué entre l’auteur et son lecteur. Comme le dit Philippe le jeune : « toute la vérité de la nature de leurs récits autobiographiques » doit être dans l’autobiographie. Au fond, même s’il doit révéler des aspects intimes, difficiles ou ridicules, l’auteur de l’autobiographie se doit d’être honnête, en contrepartie le lecteur lui accorde un jugement équitable.

Le spécialiste français de l’autobiographie a créé un site qui lui est consacré:

https://www.autopacte.org/

2 L’autobiographie et les genres dérivés de l’autobiographie

L’autobiographie est proche d’autres genres littéraires :

1) Les mémoires

  • Les mémoires sont des œuvres d’un genre spécifique. Elles traitent de sujets historiques et parfois littéraires. Dans ce cas, la vie de la personne révèle un moment majeur de l’histoire.
  • Les mémoires existent depuis l’Antiquité et se révèlent des témoignages historiques essentiels.

Exemple : Les Mémoires du Général de Gaulle

  • La différence entre les mémoires et l’autobiographie :

Les mémoires associent l’écriture de soi et l’histoire collective. L’autobiographie se mêle à la question historique.

Exemple : les mémoires d’outre-tombe de François-René de Chateaubriand

Les mémoires montrent bien l’adéquation entre l’histoire et la littérature, entre la mémoire et l’autographie.

2) La biographie :

  • La biographie viens de « bio-» : la vie est « graphein » : l’écriture. Il traite de la vie privée d’un personnage racontée par une autre personne.

Si le genre existe depuis l’Antiquité, le terme « biographie » lui est très récent puisqu’il est créé au XVIIème siècle.

  • Au Moyen Âge la biographie se concentre sur la vie exemplaire des saints. On parle alors d’hagiographie.

Aujourd’hui avec le développement d’Internet et des réseaux sociaux, la biographie se démocratise et se renouvelle. Sur la toile, de nombreuses biographies existent : en audio, vidéo ou sur des blogs.

  • Depuis les origines du cinéma, le genre est particulièrement développé. Le film raconte la vie d’une personne célèbre. On appelle ce genre cinématographique le biopic (exemple : Edith Piaf, Malcolm X. etc)

3) L’autobiographie romancée ou auto-fiction

  • Il apparaît comme un genre hétérogène qui mêle à l’autobiographie, donc la volonté de dire la vérité et de montrer la réalité telle qu’elle est et le roman, donc la fiction. Elle mélange donc des événements réels et des événements fictifs, des personnages historiques et des personnages fictifs… Dans ce cas il n’existe aucun pacte de lecture, l’auteur ne s’engage à rien. D’ailleurs, l’auteur choisit un autre nom que le sien pour son personnage principal.
  • Le néologisme auto-fiction est créé par Serge Doubrovski en1977. Il désigne par ce terme son roman intitulé Fils.
  • L’auto-fiction est le récit d’événements constitutifs de la vie de son auteur sous une forme plus ou moins romancée. Doubroski déclare en effet que l’auto-fiction est une « fiction, d’événements et de faits strictement réels ».
  • De voyager dans le genre leader dans lequel l’auteur raconte des rencontres avec d’autres peuples rapporte ses émotions lors de voyage.

Le récit de voyage se focalise sur le réel et se rapproche de l’autobiographie dans ce sens. Toutefois, le récit de voyage se distingue de l’autobiographie dans la mesure où celle-ci débute en général de l’enfance jusqu’à l’âge adulte.
Le récit de voyage se développe également au cinéma on parle alors de road trip.
Exemple:  L’un des premiers récits de voyage et Le devisement du monde de Marco Polo. Mais l’un des plus célèbres récits de voyages est Le voyage autour du monde de Bougainville en 1771.

D/Le journal intime

  • L’histoire est découpée selon les entrées quotidiennes ou moins suivies du journal. Le journal suppose une écriture quotidienne ou suivie et vise à présenter les actions, les réflexions voire même les émotions du diariste.
  •  Normalement destiné à être conservé secret, le journal intime est pourtant rendu public par une parution immédiate ou remise à plus tard.
  • Il apparaît sous sa forme moderne au XVIIIème siècle dans le milieu bourgeois.
  • Le journal intime se rapproche de l’autobiographie dans la mesure où il raconte la formation de l’individu et repose sur l’introspection. Toutefois il se distingue de l’autobiographie dans la mesure où dans l’autobiographie le narrateur organise l’histoire et la construction de soi depuis l’enfance. Au contraire dans l’auto-fiction, le personnage semble confier directement au lecteur ses émotions et pensées sur l’instant, effaçant la place du narrateur.

L’autobiographie, bien qu’un genre récent, a connu une évolution très rapide. Le nombre de publications autobiographiques a beaucoup augmenté au XIXème siècle jusqu’à aujourd’hui où il est le modèle littéraire dominant.

Enfin, le genre autobiographique n’a cessé d’évoluer et de se renouveler par ses croisements avec les mémoires, le journal intime etc.

N’hésite pas à poser tes questions dans la section “commentaires”.

Pour aller plus loin:

https://www.commentaireetdissertation.fr/comment-reussir-methode-du-commentaire/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.