PHRASE NEGATIVE

Phrase négative. Comment se forme la phrase négative? Quelle différence y a-t-il entre négation totale et partielle? Et quelques recommandations sur les formes faussement négatives.

1.Négation totale et partielle

  • D’abord, une phrase interrogative sert à nier une affirmation.

Ex : Elle veut venir avec nous. (phrase affirmative)

Ex : Elle ne veut pas venir avec nous. (phrase négative)

  • Ensuite, on oppose deux formes de phrases négatives selon la portée de la négation : la négation totale et la négation partielle.

A. La négation totale

  • Tout d’abord, lorsque la négation porte sur l’ensemble de la phrase, la négation se forme en rajoutant « pas », « plus » ou « guère » à la forme négative « ne ».

Ex : Je veux prendre le bus pour rentrer.

Ex : Je ne veux pas prendre le bus pour rentrer.

  • Par ailleurs, lorsque le verbe est à l’infinitif, les deux constituants de la négation sont placés devant celui-ci.

Ex : Je vous demande de ne pas faire de bruit.

  • Cependant, lorsque le verbe à l’infinitif est « être » ou « avoir », « ne…pas » peut être placé de part et d’autre du verbe.

Ex : Il prétend ne pas être informé de la situation de cette personne.

B. Négation partielle

  • A l’inverse, la négation partielle porte sur une partie de la phrase seulement. Elle peut effectivement porter sur le verbe, le groupe nominal ou sur l’objet.

Ex : Cette fille est surprenante, elle ne rit jamais. (En effet, dans ce cas, la négation ne porte que sur le verbe « rire ».)

  • Pour former une négation partielle, « ne » est associé à « jamais », « nulle part », « nul », « rien », « aucun ».

3.Emploi de « ne »

A. Avec et sans « ne »

  • A l’oral, le « ne » peut être effacé. Toutefois, la phrase relève d’un niveau de langue plus familier.

Ex : Je peux pas venir, j’ai pas fini mon travail.

  • Au contraire, on peut utiliser « ne » seul. Dès lors, la phrase apparaît plus soutenue et met en valeur la portée négative de la phrase.

Ex : Il ne sait que penser de la proposition qui lui a été faite.

  • Les « fausses tournures négatives »
  • La tournure restrictive

La restriction est exprimée par « ne…que ». Cependant cette forme ne porte pas l’idée de négation. Elle est synonyme de « seulement ».

Ex : Elle ne croit qu’en elle. (= Elle croit seulement en elle)

  • Le « ne » explétif

Le « ne » n’a alors pas de valeur négative Il n’est d’ailleurs pas nécessaire à la construction de la phrase. Cette forme s’utilise :

-après des verbes exprimant la défense ou la crainte :

Ex : J’ai peur que tu ne regrettes ta décision par la suite.

-dans des comparaisons exprimant l’inégalité (moins, plutôt, plus…)

Ex : Il est moins performant que tu ne le penses.

-dans des propositions circonstancielles introduites par « avant que, à moins que, de peur que).

Ex : Elle s’arrête de peur que le vélo ne la renverse.

4.Quantificateur et négation

  • Lorsque le quantificateur suit la négation, c’est lui qui est nié.

Ex : Paul n’aime pas tous les gâteaux. (=Paul aime seulement certains gâteaux.)

  • Quand le quantificateur est placé avant la négation, le groupe verbal est nié.

Ex :Un quart de la population n’habite pas en région parisienne. (=Un quart des Français vit en province.)

  • Lorsque « tout » est utilisé, c’est lui-même qui est nié.

Ex : Tous les élèves ne sont pas demi-pensionnaires. (=Seuls certains élèves sont demi-pensionnaires.)

Si tu as des questions, poste-les en commentaires. Pour aller plus loin, tu peux également lire les fiches suivantes:

La phrase négative

L’oral du bac de français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.