Les caractères la bruyère analyse

LES CARACTÈRES LA BRUYÈRE ANALYSE.

Jean de La Bruyère est un moraliste classique. Il publie pour la première fois Les Carcactères ou les moeurs de ce siècle en 1688 à Paris. Or, l’écriture de cette oeuvre aurait débuté dès 1670. D’ailleurs, la réflexion et l’écriture de cet ouvrage se poursuivra jusqu’à sa mort en 1696. Ainsi, une neuvième édition paraîtra après la mort de l’auteur. En outre, l’auteur s’inspire de l’auteur grec Théophraste dont il se dit simplement le traducteur, au début des Caractères. Les livres V à X seront étudiés à travers le prisme du parcours: la comédie sociale.

On voit le livre pour réviser la méthode du commentaire pour l'oral du bac de français 2021.
Notre méthode complète pour réussir le commentaire condensée dans un petit guide.

1. Les Caractères de La Bruyère, analyse d’une forme moraliste

L’oeuvre se compose de maximes et de portraits.

A. Des maximes

  • Ainsi, cette forme concise et frappante, utilisée avec une grande maîtrise par La Rochefoucauld est également employée par La Bruyère dans Les Caractères.

B. Des portraits

  • Mais La Bruyère montre de grands talents d’observation. Ainsi son oeuvre montre les travers humains et sociaux à travers des descriptions très fines de personnages, mettant en évidence des défauts.

2.Le décalage humoristique

  • Si les livres se succèdent selon un plan général, à l’intérieur de chaque livre, la succession des paragraphes semble plutôt suivre une succession piquante. En effet, le moraliste semble plutôt vouloir surprendre son lecteur que de respecter une architecture définie.
  • Chapitre 5: peinture des moeurs
  • Chapitre 6: idées sociales et politiques
  • Chapitre 7: de la ville
  • Chapitre 8: idées sociales et politiques
  • Chapitre 9: de la cour
  • Chapitre 10: des Grands

3. Les Caractères de La Bruyère, analyse d’une oeuvre classique

  • D’abord, La Bruyère présente son oeuvre avec modestie et s’inscrit dans la lignée des Anciens lorsqu’il se place dans la lignée du grec Théophraste. (auteur du IIIème siècle avant JC) Cette démarche apparaît comme tout à fait classique.
  • Mais son écriture est vive et piquante.
  • Ainsi, La Bruyère utilise la rhétorique comme dans « Voyage au pays de la cour ». Il emploie effectivement un subterfuge pour faire la satire de la cour. Il prétend faire le portrait au vitriol d’un peuple de sauvage.
  • Mais La Bruyère joue également sur des apologues. Ainsi, au chapitre X, § 9, il a recours à l’ironie pour mieux dénoncer la guerre et ses atrocités.

Pour conclure, Les Caractères de La Bruyère semblent s’inscrire dans un héritage antique, comme le veut le Classicisme. Cependant, la pensée et la vivacité du style de La Bruyère est en fait très moderne et préfigure déjà la liberté de ton des philosophes des Lumières comme Voltaire ou Montesquieu.

Pour aller plus loin, d’autres fiches peuvent t’aider:

Biographie de La Bruyère

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.