RABELAIS BIOGRAPHIE

Courte biographie de François Rabelais, auteur humaniste de Gargantua ou encore Pantagruel. Nous allons voir de manière synthétique un parcours de vie atypique et paradoxal. Nous tenterons à travers ce cursus de mieux cerner ce que signifie être rabelaisien.

On voit le portrait de la biographie de François Rabelais.

1. Les premières années de Rabelais: la religion

  • Nous n’avons pas de certitude sur sa date de naissance. En effet, selon les sources, Rabelais naît à Seuilly (près de Chinon) en 1483 ou en 1494.
  • Il grandit dans la petite bourgeoisie, en Touraine. D’ailleurs, il a certainement bénéficié d’un enseignement selon la méthode médiévale.
  • Mais sa famille étant désargentée, il entre dès 1510 dans un couvent franciscain d’Angers.
  • Or, ses idées ne sont guère en accord avec l’ordre franciscain, il obtient l’autorisation de rejoindre les Cordeliers. Mais très rapidement ces derniers se préoccupent de découvrir son intérêt pour la traduction en langue grecque.
  • Ainsi, Rabelais est envoyé chez les Bénédictins.

2. Les années parisiennes : la médecine

  • Ensuite, Rabelais se rend à Paris où il étudie la médecine.
  • D’ailleurs, il y devient moine séculier.
  • Il a deux enfants avec une veuve.
  • Puis, il part pour Montpellier. En 1532, il obtient son diplôme de médecin. La même année, il publie Pantagruel. Il s’inspire pour ce faire d’un personnage de la culture populaire, Gargantua auquel il invente un fils, Pantagruel.
  • Puis, en 1534, il fait paraître les aventures du père, Gargantua selon le titre éponyme.
  • Il part pour Lyon où il officie à l’Hôtel-Dieu. Il gagne l’amitié du cardinal Jean du Bellay.
  • C’est un esprit curieux qui s’intéresse à la médecine comme à la botanique.
  • Le cardinal Du Bellay lui demande de l’accompagner lors de son voyage en Italie. (Rabelais en ramène diverses graines exotiques pour les Français de l’époque: le melon, l’oeillet ou encore l’artichaut.
  • Il faut attendre 1542 pour que Rabelais remette les deux volets dans l’ordre, Pantagruel et Gargantua.
  • En 1543, les deux oeuvres publiées sous des pseudonymes sont scandaleuses et censurées. En effet, le choix de la langue française plutôt que le latin, langue de l’élite est peu apprécié. Mais on reproche également à Rabelais un style gaulois et grossier. Son intérêt pour le corps et les fonctions les plus élémentaires de celui-ci lui sont vivement reprochées. C’est oublier que Rabelais est médecin et qu’il s’efforce en tant que tel d’allier le corps et l’esprit. Il cultive également le goût pour les bons repas et la boisson.

3. Rabelais biographie d’un homme de conviction

  • En effet, Rabelais est croyant mais il dénonce les travers et abus de l’Eglise. (le luxe, la luxure, l’hypocrisie…)
  • De plus, il porte des valeurs humanistes, essentielles dans cette époque tourmentée notamment par les guerres de religion qui divisent une France si peu unie. (Il convient de rappeler qu’à l’époque, dans chaque territoire le peuple parle le patois local. Alors, François Ier tente d’unir le peuple autour d’une même langue, le français.)
  • Par ailleurs, Rabelais apprécie l’humour, ses oeuvres en témoignent. Or ce recours au rire apparaît également comme un rempart contre le désespoir face à l’injustice et aux inégalités qui sévissent à l’époque et contre lesquelles les penseurs humanistes tentent de s’élever.
  • Mais ses prises de position franches lui valent un certain nombre d’inimitiés. Et en 1546, Rabelais obtient un privilège royal pour publier le Tiers Livre, suite des aventures de Pantagruel et de ses compagnons.
  • Après la mort de son père, le roi Henri II et d’autres soutiens poussent Rabelais à reprendre la plume. Il écrit alors le Quart Livre en 1552. Mais les temps ont changé, la famille de Guise et les catholiques en général ont pris de l’importance. Les attaques contre la royauté ou la religion ne sont plus d’actualité. L’oeuvre est alors censurée et Rabelais se trouve isolé.
  • Rabelais s’enferme alors dans une pauvre maison délabrée parisienne et meurt en 1553.

RABELAIS BIOGRAPHIE: conclusion

Qu’est-ce qu’être rabelaisien?

Pour reprendre la définition du CNRTL:

  • Qui rappelle les personnages de Rabelais, leur apparence physique, leur comportement, leurs propos; qui est énorme, gigantesque; qui aime bien manger et bien boire. 
  • Qui rappelle la langue, le style, l’esprit des œuvres de Rabelais; qui est gai, licencieux, grivois, parfois grossier et cynique.

Nous espérons que cette brève biographie de Rabelais a pu t’aider. Merci de ta lecture. D’autres fiches peuvent t’intéresser, n’hésite pas à aller regarder:

Gargantua dissertation corrigée

-Analyse de l’épisode de Thélème (Gargantua)

-Fiche sur le mouvement littéraire HUMANISTE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.