LA FONTAINE FABLES DISSERTATION

La Fontaine Fables dissertation. Jean de La Fontaine est un poète officiel, il écrit les Fables (lecture des Fables en PDF) pour l’éducation du Dauphin, fils du roi de France. Ainsi, plus de 200 fables sont publiées en trois recueils. Le premier livre paraît en 1668 (livres 1 à 6), ensuite le deuxième recueil paraît en 1678 (livres 7 et 8). Enfin un troisième recueil est publié en 1679 (livres 9, 10 et 11). La Fontaine propose, à travers le genre de la fable, une réflexion sociale, morale et politique.

Peut-on dire que la fiction permet de révéler la vérité?

1. Analyse du sujet de dissertation

  • D’abord, rappelons le sujet: peut-on dire que la fiction permet de révéler la vérité?
  • Ainsi, on observe que le sujet repose sur deux termes à priori opposés. D’une part, « fiction » renvoie à l’imaginaire, à ce qui est faux, mensonger, trompeur. D’autre part, « vérité » renvoie à révéler, faire émerger, à montrer le monde tel qu’il est.
  • Il s’agit donc de s’interroger sur le genre même de l’apologue et sur les fonctions de la fiction.

2.Problématique de la dissertation sur Les Fables de La Fontaine

Dès lors, le recours à l’imaginaire permet-il d’accéder à des vérités supérieures?

3.Plan détaillé

I. L’imagination pour dénoncer

A/ La personnification

La Fontaine utilise dans les fables des animaux ou des végétaux pour mieux traiter des préoccupations humaines. Or, les animaux de La Fontaine sont dotés de la parole, ils sont humanisés.

Par exemple, « Le loup et le renard » ou bien « deux pigeons ».

B/Le monde animal comme reflet du monde humain

Le monde des animaux semble traversé par les mêmes problèmes que le monde humain. Ainsi, les animaux des fables ont les mêmes qualités et défauts que les êtres humains.

Citons, « Deux pigeons » qui reflète des défauts humains. Ainsi, l’un des deux pigeons s’ennuie auprès de l’autre qu’il aime pourtant. Il a envie de voir du pays, de découvrir d’autres contrées. Il échappe à la mort par la tempête, par la griffe du vautour et se trouve tué par la fronde d’un enfant. A la fin de la fable, La Fontaine livre une réflexion morale à travers une série de questions rhétoriques.

C/La fiction pour éviter la censure

De plus, La Fontaine est un poète officiel. Il est donc pensionné par le roi et les fables sont écrites pour édifier le dauphin. Ainsi, le détour par le monde animal permet au fabuliste de livrer un regard critique sur la cour sans tomber sous le coup de la censure.

Ainsi, dans « Les animaux malades de la peste » nous pouvons constater que les animaux représentent différentes classes sociales. D’abord, le lion incarne le roi, il est l’animal le plus puissant et le plus féroce. Ensuite, le renard apparaît comme l’incarnation du courtisan, rusé et dangereux. D’autres prédateurs incarnent les puissants: le tigre, l’ours. Quant à l’âne, il renvoie à une certaine robustesse, à une certaine force de travail mais aussi à une forme d’absence de dangerosité.

II. L’imagination comme manière de réfléchir

A. La fable comme lieu d’une réflexion sur la fable elle-même

La Fontaine s’interroge sur l’argumentation et sur le ressort argumentatif de la fable. Dans « les membres et l’estomac » et le « pouvoir des fables » montrent une réflexion, un métadiscours (c’est-à-dire que la fable réfléchit sur la fable)

Ex: « Le pouvoir des fables » montre toute la puissance argumentative de la fable en prenant appui su un petit récit. Il indique dans la morale que le moyen le plus efficace pour édifier consiste à amuser, à divertir.

B. La fable et l’interrogation philosophique

Contrairement aux idées reçues, la fable ne relève pas exclusivement de la volonté de donner un enseignement moral. La Fontaine suggère la réflexion, il interroge, sur des sujets variés.

« Les deux rats, le renard et l’oeuf »: La Fontaine relate la petite histoire entre ces animaux. Puis, il procède à une réflexion philosophique où il interroge la différence que l’on établit entre l’homme et l’animal. Or, le fabuliste attribue aux animaux une capacité à raisonner.

C. La fable et le débat d’idées

La Fontaine s’inscrit dans les grands débats philosophiques de l’époque. Ainsi, la raison que Descartes érige en modèle et dont il considère que les animaux sont dépourvus est discutée à plusieurs reprises par La Fontaine dans les Fables.

Ex: Le « Discours à Mme de la Sablière » s’inscrit dans cette réflexion philosophique La Fontaine s’oppose au cartésianisme, il attribue des sensations, des sentiments et une forme de raison aux animaux.

III. Les fables pour rechercher la sagesse

A. Des valeurs simples

Les fables valorisent la morale et la recherche d’une vie simple.

Ainsi, « Le savetier et le financier » relate l’histoire de la vie simple et joyeuse du savetier. Mais sa joie de vivre est réduite à néant lorsque le financier lui donne 100 écus. Il ne dort alors plus la nuit de peur d’être volé et n’a donc plus le plaisir de chanter

B. En quête de bonheur

La Fontaine, comme tout homme, s’interroge sur la manière d’accéder au bonheur.

Ainsi, « le songe d’un habitant du Mogol ». La Fontaine, à travers ce mythe oriental, fait l’éloge de la solitude et de la poésie.

C. Accepter l’humaine condition

Enfin, le fabuliste interroge ce qui fait partie intégrante de la vie humaine: la mort. Il interroge notre manière de vivre afin d’être capables d’accepter sa finitude.

Par exemple dans « La mort et le mourant », il raconte l’histoire d’un vieillard de plus de 100 ans. La mort vient le chercher mais il indique qu’il n’est pas encore prête: sa femme n’est pas avertie, il n’a pas fait son testament. La Fontaine montre que notre vie doit être une préparation à la mort qui, bien que difficile, doit être acceptée.

La Fontaine fables dissertation, Conclusion

Ainsi, Les fables s’inscrivent dans l’imagination sur laquelle repose le récit léger et plaisant d’animaux. Or ce recours à l’apologue, argumentation indirecte, permet au lecteur de le divertir mais également de le faire réfléchir au monde, à la vie et à lui-même. Finalement, hormis la portée morale des fables, elles se veulent aussi le lien d’une réflexion philosophique. Dès lors, le récit mensonger permet de faire émerger une vérité humaine, sociale et même philosophique.

Merci de ta lecture. Pour aller plus loin que « La Fontaine fables dissertation », n’hésite pas à consulter les fiches ci-dessous. N’hésite pas à poster tes remarques et tes questions dans les commentaires.

Commentaire du texte « Le Corbeau et le renard »

Cours sur l’argumentation

lecture des Fables en PDF

Biographie de Jean-Luc Lagarce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.