L’ORAL DE FRANCAIS

L’ORAL DE FRANCAIS EN 3 ETAPES

 
oral de francais, on voit un examinateur avec une cravate et un candidat préoccupé qui attend son sujet.

L’oral de francais suppose un peu d’organisation pour éviter la grosse panique du jour J! Voici les trois étapes pour réussir: avant l’épreuve, l’exposé de la lecture analytique et l’entretien avec l’examinateur.

1. Avant l’oral de francais

Tout d’abord avant l’oral de francais, il faut avoir révisé ses textes, fait des fiches, avoir lu les lectures personnelles et revu les textes complémentaires.
  •  Matériel:

Tu dois avoir tes textes en deux copies, des stylos et surligneurs. Il est important d’arriver à l’épreuve de l’oral de français avec des textes bien rangés ce qui te fera gagner du temps et t’évitera du stress !

L’examinateur fournit une feuille de brouillon.

  • Attitude:

Arrive à l’avance attendez que l’examinateur vous appelle prenez de quoi boire et de quoi manger car l’attente est trop long alors que l’examen est très court.

  • Présente-toi à l’épreuve avec un document d’identité, ta convocation, la liste de textes et les textes en double. Tes documents sont absolument vierges, ils ne doivent comporter aucune annotation.

2. L’épreuve de l’oral de français: comment se passe l’épreuve?

Lors ce que l’examinateur te fais entrer dans la salle, un autre candidat est déjà en train de composer. L’examinateur te demandera de sortir tes textes, range-les par séquences et dans l’ordre de la liste que t’as remis ton professeur.
Ensuite, il va te dire de prendre tel texte et te proposera une problématique.
 
Hormis le texte vierge et tes stylos, tu n’as droit à aucun matériel.
 
  • Comment réagir face à une problématique a priori différente de salins travailler en classe ?
Même si à première vue la problématique est différente, elle recoupe forcément les aspects vus en classe. Cependant, tu dois faire attention à ne pas donner la très mauvaise impression que tu calques coûte que coûte le plan détaillé fait en cours. Au contraire, tu dois montrer que tu tiens compte de la  question de l’examinateur.
Que faire alors ? Il faut reformuler tes titres de partie et de sous-parti es de manière à bien montrer à les adapter à la question posée.
 
Attention : tu dois impérativement organiser ton travail autour d’axes principaux et de sous-axes. Tu ne dois recourir à l’analyse linéaire qu’en cas d’extrême urgence.
 
  • L’examinateur peut choisir également un texte hors de la liste. Comment réagir dans ces cas là?

Surtout ne perds pas ton calme! L’examinateur tient bien sûr compte de la particularité de la situation et adapte sa notation au fait que tu composes sur un texte hors liste. Procède comme lorsque tu dois faire un commentaire de texte à l’écrit. Lis bien le texte, cherche le genre, les registres, les figures de style etc. Puis organise tes notes en deux ou trois axes. Ensuite, découpe ceux-ci en sous-axes.

Pour rappel les contraintes sont les suivantes : 30 minutes de préparation et 20 minutes de présentation orale au total

1.L oral de francais: la préparation de 30 minutes

Tout d’abord ne te laisse pas déstabiliser car pendant que tu vas préparer ton brouillon, un candidat va présenter son propre travail. Il va donc parler pendant que tu te concentres.
Si tu sais que tu as besoin d’un calme absolu, prévois l’usage de boules Quies.
 
Au brouillon il est important d’être très efficace. La plupart des candidats n’ont pas le temps de terminer leur travail de préparation. Ils doivent improviser à l’oral ce qui en général pose bien des difficultés.
 
Au brouillon, que faut-il rédiger ?
L’introduction et la conclusion, éventuellement les phrases de transition. (pour passer d’une partie à l’autre)
Le corps de la lecture analytique est composé simplement sous la forme d’un plan détaillé.
 
Comment s’organiser pendant ces 30 minutes?
Tout d’abord, lis bien la problématique. Relis ton texte tranquillement et commence à relever les figures de style. Repère le genre, les registres, les champs lexicaux etc. Puis reprends ton titre, vos titres , tes sous-titres que tu vas modifier, nuancer en fonction de la question. De cette manière ton argumentation répondra parfaitement à la question posée par l’examinateur.

2. L’oral de francais: la présentation orale de 20 minutes

  • Commence par une introduction solide. Pose des bases claires : replace le texte et l’auteur dans le contexte littéraire ou culturel de l’époque. Cite bien la problématique. (tu montres ainsi que tu n tiens compte dans ton exposé!)
  • La lecture du texte
Elle est en général un exercice assez peu réussi. Les candidats ont en général mal compris en quoi consiste l’exercice. Il faut essayer n’ont pas de lire vite mais mettre en voix le texte. Tu dois montrer sa qualité, ses particularités… Exemple:si tu dois lire un texte poétique, tu dois mettre en valeur la poésie. Tu vas « mettre leton » autrement dit il faut respecter le rythme, faire entendre les sonorités (allitération et assonance), respecter les liaisons et les enjambements etc.
Les candidats sont parfois surpris d’être interrompus pendant la lecture mais il s’agit de se faire un avis sur une partie du texte. Il ne reste pas moins que sur les 10 minutes il faut également présenter le texte. Lorsque l’examinateur se sera fait un avis il va t’interrompre dans ta lecture c’est normal.
 
  • Annonce ton plan

Précise si tu présenteras un exposé en deux ou trois parties. C’est important, cela permet à l’examinateur de mieux suivre ta réflexion.

 
  • le développement :

Tu dois absolument te montrer clair dans ton argumentation. Pour convaincre il faut montrer le fil de tes idées. Pour cela, il faut utiliser des connecteurs logiques de manière à faciliter la compréhension de l’examinateur.

Il faut bien comprendre que les examinateurs entendent des candidats du matin jusqu’au soir. Il faut donc les aider et faciliter leur concentration.
 
Comme dans le commentaire à l’écrit, il faut citer des passages du texte pour étayer tes arguments. Là encore il faut absolument gérer ton temps de manière à ne pas t’interrompre parce que les 10 minutes se sont écoulées à la fin de la première partie alors que tu en avais annoncé trois en introduction.
 

3. L’oral de francais: l’entretien

A la fin de l’exposé, tu seras plus détendu… mais ce n’est pas fini pour autant.
Cette partie de l’épreuve porte davantage sur les lectures cursives (faites à la maison) et sur les documents complémentaires. L’examinateur va te poser des questions relatives à des textes, tableaux, films… en lien avec le texte que tu viens de présenter.
Il ne faut pas te débarrasser des questions, développe tes idées et essaye de faire toi-même des liens entre les documents au sein d’une même séquence. Pour réussir à faire cela, il faut bien connaître les documents travaillés en classe. Tu dois savoir quels documents font partie de tel ou tel chapitre.
 
Quelques remarques supplémentaires sur l’oral de francais:
 
Sois poli, décontracté sans l’être exagérément.
Prends le temps de réfléchir aux questions qui sont posées sans un blanc de 10 minutes non plus.
Éviter toutes les excuses possibles qui t’empêcheraient de répondre aux questions : tu as travaillé pendant une année, l’oral doit refléter ton investissement et ton travail.
Viens avec des vêtements sobres (une tenue correcte), le chewing-gum est absolument à proscrire.
 
 
Rappel des coefficients pour l’oral de francais:
Comme pour l’écrit, les notes sont sur 20.
Les sections technologiques ont un coefficient 1. (STMG, STL, STI2D, STMS…)
Et les sections générales ont un coefficient de 2 (ES, S et L).
 
Et toi, quelles sont tes inquiétudes, tes difficultés pour l’oral?
 
Pour réviser tu peux revoir les deux fiches méthodologiques suivantes:
-La question de grammaire: la phrase négative

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.