Dissertation princesse de Clèves

Dissertation princesse de Clèves. Comment aborder une dissertation sur le roman de Mme de La Fayette? Puis, quelle problématique proposer? Enfin, comment trouver une troisième partie progressive et pertinente par rapport au sujet donné? Nous te proposons de traiter un sujet intégralement afin de voir comment ton plan doit évoluer. Toutefois, nous te recommandons vraiment de connaître la méthode à suivre pour réussir une dissertation. (si tu veux retrouver la méthodologie de la dissertation, clique ICI.)

On voit le titre d'un devoir de ssiertation Princesse de Clèves afin de savoir si c'est une oeuvre tragique.

Dissertation Princesse de Clèves

Sujet de dissertation: Peut-on dire que La Princesse de Clèves de Mme de La Fayette est un roman tragique? Vous répondrez à cette question en vous appuyant sur des arguments et exemples précis.

Rappel: pour revoir la méthode de l’introduction de la dissertation, clique ICI.

Problématique: à quelle forme générique appartient le roman de Mme de La Fayette?

Remarque: si tu as besoin de réviser les genres littéraires, lis la fiche en cliquant ICI.

I) Un roman hybride

A/La tragédie: un genre théâtral

Il s’agit d’abord de définir la tragédie et de rappeler l’évidence. En effet, la tragédie est un sous-genre du théâtre. Or, La princesse de Clèves est évidemment un roman. De plus, la tragédie correspond à des critères spécifiques tels que:

  • Premièrement, la mort du héros.
  • Deuxièmement, le découpage en actes et en scènes.
  • Troisièmement, le traitement de sujets précis tels que la passion et la politique.

B/La princesse de Clèves: le premier roman d’analyse psychologique

Le roman de Mme de La Fayette se distingue du roman tel qu’il se pratiquait auparavant. En effet, l’auteure y aborde l’amour impossible de la princesse de Clèves et du Duc de Nemours. Pour ce faire, elle nous donne accès au ressenti des personnages et à leurs pensées les plus intimes. (Exemple: la scène du bal

qui montre alternativement les émotions des deux protagonistes.)

C/Un roman historique

En outre, l’entrée dans l’oeuvre témoigne d’une volonté réaliste. En effet, les premières pages décrivent avec précision la cour des Valois pendant les dernières années du règne d’Henri II.

II)Des aspects tragiques

Cependant, le roman de Mme de La Fayette s’apparente par bien des aspects au tragique.

A/Une action noble

  • En effet, nous venons de le voir, les héros s’inscrivent dans les sphères éminentes de la société de l’époque. Ils évoluent à la cour des Valois. Ainsi, le bal où a princesse de Clèves rencontre le duc de Nemours est donné à l’occasion des fiançailles de Claude de France au Louvre.
  • Par ailleurs, les valeurs que Mme de Chartres inculque à sa fille sont celles de l’aristocratie du XVIIème siècle: l’honneur et la morale.

B/Un registre tragique

En outre, le registre tragique marque l’oeuvre. Nous pouvons constater que les différents aspects qui permettent de définir ce registre tragique peuvent être repérés:

  • Un enchaînement fatal semble mener les personnages à leur perte. Ainsi, la jeune Mlle de Chartres fait la rencontre de celui qui sera son mari dans une joaillerie. Elle l’épouse alors même qu’elle n’éprouve aucun amour pour lui. Ensuite, au bal, elle fait la rencontre du duc de Nemours duquel elle se rapproche, poussée par le roi qui les pousse à partager une danse. Puis, son mari suspicieux après la scène des aveux la fait espionner. L’homme voit que le duc de Nemours entre dans la résidence de Coulommiers mais il interprète mal les signes et croit que la jeune femme a été infidèle causant le chagrin mortel du Prince de Clèves.

C/Une issue fatale

Comme dans une tragédie, le roman s’achève par la mort du Prince de Clèves qui se croit trahi par sa femme. Le destin semble peser sur lui comme sur la Princesse de Clèves. D’ailleurs celle-ci préfère se retirer de la vie sociale.

III)Un roman classique

Finalement, La princesse de Clèves apparaît comme une oeuvre romanesque hybride marquée par le tragique mais ce récit semble surtout refléter la forme et les préoccupations de son époque.

A/Le respect des règles classiques

  • D’abord, le roman repose sur la vraisemblance. En effet, l’histoire racontée pourrait être réelle et ne comporte aucune forme de fantastique. D’ailleurs, les premières pages qui inscrivent le roman dans la forme historique participent de cette vraisemblance. De plus, les actes et les paroles des personnages apparaissent crédibles et permettent de favoriser l’adhésion du lecteur au récit.
  • Ensuite, la bienséance. Selon la pensée classique, les personnages nobles doivent agir et se comporter selon leur rang.

B/Un idéal de la juste mesure

Il faut rappeler que l’oeuvre est écrite à l’époque classique et que l’une des caractéristiques majeures de ce mouvement littéraire et culturel est le respect d’une certaine mesure. Le récit doit donc refléter ce sens de l’épure de même que la justesse des actions. Par exemple, la princesse fait le choix de se retirer de la cour et de ses tentations plutôt que de succomber au charme du Duc de Nemours.

C/La morale classique

Une fois encore, un rappel s’impose. Le XVIIème siècle est le siècle des moralistes. En effet, les auteurs en vogue tels que La Fontaine, Molière, La Rochefoucauld ou encore La Bruyère, bien que par des moyens différents, défendent un idéal moral. Or, le roman trouve son apogée avec la décision inattendue de la princesse de Clèves de renoncer à épouser le duc de Nemours alors même qu’elle est veuve. Elle défend ce choix en expliquant qu’elle veut rester fidèle à la mémoire de son mari.

Merci de ta lecture. Si tu veux aller plus loin, ces fiches peuvent également t’aider:

Commentaire de texte de la scène de bal.

Commentaire de la scène des aveux.

2 réponses sur “Dissertation princesse de Clèves”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.