LE CLASSICISME DEF

CLASSICISME DEF

On voit un bâtiment typique du classicisme et de sa def.

Classicisme def: Le XVIIème siècle voit se développer le baroque au début du siècle mais de nombreux auteurs prônent un retour à l’ordre naît le Classicisme. Il repose sur une esthétique de la rigueur, un respect des règles.

  1. Le classicisme def: la langue classique

A/ Malherbe 

  • Un temps séduit par le baroque, s’en détourne et cherche à redonner un ordre à la langue. Il récuse les mots trop peu élégants ou trop populaires.
  • En 1605, il écrit sur la commande d’Henri IV. Il devient alors poète officiel.
  • Pour Malherbe, la technique poétique compte plus que tout. Ainsi, il s’oppose à d’autres auteurs qui croient à l’inspiration et au génie.
  • Il recourt à des thèmes de prédilection: le thème floral, solaire ou de la fécondité.

B/Boileau

  • Il défend dans l’Art Poétique en 1677 sa vision de la langue  et la littérature qui lui semblent le mieux convenir à la société.
  • Pensionné par le roi, il devient historiographe officiel.
  • Il utilise sa verve littéraire contre les Modernes dans la querelle qui les a opposés aux Anciens.
  • Ses derniers écrits témoignent d’une profonde religiosité.

C/ L’Académie Française

  • Tout d’abord, alors que le latin est la langue du savoir, le français moderne date de 1600-1650. Ce français moderne se développe peu à peu et s’impose lentement face au latin. Au XVIIème siècle, les intellectuels dans les salons se passionnent pour le vocabulaire et la grammaire de la langue française en train de s’imposer.
  • Ensuite en 1635 la création de l’Académie Française apporte une consécration aux travaux sur la langue.
  • Puis en 1647, Vaugelas publie un ouvrage grammatical de référence: Remarques sur la langue française. Il traite des usages dans la bonne société et à la cour.
  • Enfin en 1694, Le Dictionnaire de l’Académie paraît. Les mots sont alors classés par racines. L’orthographe ancienne est maintenue faisant échec à la tentative de réforme de Louis de l’Esclache faisant suite à celle de Meigret au XVIème siècle.

D/La Bruyère

Dans Les Caractères, La Bruyère imite Théophraste et dénonce dans des textes argumentatifs et moralistes très courts les travers de la cour et du roi. Il utilise la forme de l’apologue notamment pour mettre en relief les défauts de la royauté.

2. Le classicisme def: les règles classiques

A/La poésie se charge de règles synonymes de beauté:

  • Le vers noble est l’alexandrin. On respecte le nombre de syllabes dans un vers.
  • Les mots doivent être élégants et poétiques.
  • La forme est fixe,

B/Le théâtre est également régi par des règles:

1.La règle des trois unités s’impose au nom de la vraisemblance. L’unité

  • de lieu: l’action doit se passer en un lieu unique ce qui pose des problèmes et limite largement les possibilités de représentation.
  • de temps: l’action doit se passer en moins de 24 heures, entre le lever et le coucher du soleil.
  • d’action: on cherche par là la clarté. Une action unique doit être développée dans la pièce.

2.La bienséance

Les récits sont nombreux dans la tragédie classique. Ils sont la conséquence du respect des unités. La règle de bienséance suppose de ne pas montrer de:

  •  sang sur scène.
  • violence.
  • sexe.
  • la mort.

La tragédie a ainsi gagné en dignité car elle ne recours pas au pathétique. Puis elle a remporté davantage de portée: seule l’âme des personnages fait vibrer le spectateur. Finalement, aussi paradoxal que cela puisse paraître elle y gagné en vraisemblance dans la mesure où un récit impressionne davantage que la vue d’un combat.

Si tu as des questions, pose-les en commentaires.

Pour aller plus loin:

La Bruyère les Caractères

Phèdre acte 1 scène 3

-Résumé de Phèdre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.